11 décembre 2009

J'ai testé pour vous : l'horoscope (suite et fin)

Je m'étais engagée auprès de vous, à travers une semaine de ma petite vie, à tester pour vous la pertinence d'un hororscope.

Chose promite, chose dute.

Rappel des faits : "Camille la lune entre en bélier lundi, et avec votre partenaire un froid glacial s'installe entre vous : vous ne supportez plus ses petites manies et sa façon de parler. (...) Mercredi, vous pourriez découvrir une trahison amoureuse de la part de votre partenaire, qui mettra le feu aux poudres et achèvera de vous conforter dans l'idée de vouloir vous séparer."

Lundi, ce n'est pas que j'ai plus "supporté", c'est que j'ai été triste. Et ce ne sont pas "ses petites manies ni sa façon de parler", c'est son absence quand j'avais besoin de lui. A cause d'un scooter en panne.

Mercredi, ce n'est pas une "trahison amoureuse" que j'ai découvert, mais une évidence : que notre histoire devait s'arrêter.

Cette journée ne m'a pas conforté dans l'idée de "vouloir me séparer", mais dans celle de "devoir me séparer".

Et on s'est séparés.

J'ai été obligée de saisir au vol la perche qu'il m'avait tendue en créant ma première déception en un an, parce que si on savait tous les deux qu'on devait arrêter, aucun de nous deux n'avait ni le courage, ni l'envie de le faire.

L'horoscope avait donc raison, à peu de choses près. Peut être juste que la Lune n'entrait pas en Bélier mais en Sagitaire ou en sa mère.

Peut-être aussi que l'horoscope m'a influencée et que si je ne l'avais pas lu, on en serait pas là.

Peut-être que notre histoire est finie à cause d'un scooter en panne et d'un horoscope foireux.

Mais peut-être que dans quelques mois je dirai "merci" au scooter et à l'horoscope...

Kmille, en mode la-prochaine-fois-je-testerais-plutôt-un-soin-des-pieds...

PS1 : Vous, amis et famille qui avez déjà (beaucoup) entendu parler de S., don't worry, je ne suis pas au fond du rouleau ni au bout du gouffre, parce que je sais que c'est ce qu'il y avait de mieux à faire.

PS2 : Vous, amis et famille qui vous décomposez parce que vous n'aviez jamais entendu parler S., ne m'en voulez pas, c'était ma petite histoire à moi... Et je compte sur vous pour honorer ce silence d'un an et faire semblant de ne toujours pas être au courant...

Posté par cherrylane à 16:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur J'ai testé pour vous : l'horoscope (suite et fin)

Nouveau commentaire